AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE – Prenez les devants !

N’attendez pas le dernier moment pour réaliser votre audit énergétique réglementaire.

Bien préparé et anticipé, cet audit vous permet de réaliser des économies et de transformer cette contrainte réglementaire en opportunité.

Bientôt la prochaine vague d’audit énergétique obligatoire ! Pour ne plus la subir et boire la tasse, Audric Lagriffoul, Directeur des Savoir-Faire à WinErgia Marseille – vous dévoile quelques astuces pour transformer cette contrainte en une véritable opportunité.

Prenez les devants et préparez votre audit ! Bien anticipé, il vous permettra de faire des économies.

Les 6 étapes à franchir pour anticiper votre audit énergétique réglementaire

  1. Faire le point sur mon établissement et mes équipes
  2. Vérifier la date de réalisation de mon prochain audit
  3. Vérifier mon périmètre
  4. Optimiser et mutualiser en faisant réaliser les missions bilan de gaz à effet de serre et audit énergétique réglementaire par le même prestataire.
  5. Etaler mes audits
  6. Franchir le cap ISO 50001

Rentrons dans le détail :

 

Etape 1 – Faire le point sur mon établissement et mes équipes

Vérifiez si vous êtes soumis ou non pour chacun de vos SIREN  :

  • Le chiffre d’affaire et le bilan, ou le nombre de salariés des différents SIREN concernés ont pu évoluer, la première chose à faire est de vérifier ceux qui sont toujours soumis.
  • En cas d’évolution au-dessus des critères (CA et bilan, ou effectifs), l’entreprise dispose de 6 mois pour effectuer son audit à partir du fait générateur de l’obligation.

 

Etape 2 – Quand dois-je réaliser mon second audit énergétique réglementaire ?

4 ans jour pour jour au maximum par rapport au précédent audit effectué

Astuce WinErgia : Consulter régulièrement la plateforme dédiée du ministère de la transition écologique et solidaire ainsi que la plateforme de la DREAL:

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/audit-energetique-des-grandes-entreprises#e3

Notamment la question / réponse du « quand » qui nous intéresse :

 

 

Extrait du site du Ministère de la Transition écologique & solidaire concernant l’audit énergétique des grandes entreprises

 

 

 

Etape 3 – Vérifier mon périmètre

Evolution de l’activité ? Revente, acquisition, déménagement ? Tous ces évènements influent sur votre répartition de consommation énergétique.

Exemple : vous avez externalisé votre transport, vous ne payez donc plus directement les factures énergétiques de carburant, ce périmètre n’est donc plus concerné par l’audit.

Autre exemple : vous avez cédé un bâtiment de bureaux pour louer des locaux dans un bâtiment neuf dans lequel les factures énergétiques sont comprises dans les charges : là encore ce périmètre est désormais exclu de votre responsabilité vis-à-vis de l’audit.

 

Des investissements prévus sur un site/procédé ?

Fausse idée reçue : « auditer un bâtiment neuf qui répond aux dernières réglementations thermiques en vigueur ne sert à rien ».

Bien au contraire, si les équipements n’ont pas été correctement réceptionnés/commissionnés, il y a de fortes chances que vos factures énergétiques soient beaucoup plus élevées qu’escompté, voire dans certains cas, plus élevées qu’avant travaux.

 

Deuxième fausse idée reçue : « auditer un bâtiment que je vais totalement rénover ne sert à rien ».

Bien au contraire, là encore, l’audit vous permettra d’établir un plan d’actions qui vous aidera dans vos choix d’objectifs de performance et de travaux. Il peut même servir de base à la consultation d’un Maître d’œuvre.

 

Mon échantillonnage de la précédente campagne était optimisé pour avoir le prix d’audit le plus compétitif : au-delà du critère de prix, si peu d’actions ont été mises en œuvre, que la situation a peu évolué, il y a deux approches possibles :

  1. Refaire un audit sur un site déjà audité permettra d’approfondir certains éléments, pérenniser la démarche pour créer une dynamique avec le personnel / les occupants ;
  2. Eviter de choisir les mêmes sites que la première fois permet d’avoir une vue ou une représentation du parc plus précise.

 

Etape 4 -j’ai un bilan gaz à effet de serre à réaliser prochainement

Les données d’entrées (factures énergétiques) sont similaires, c’est une opportunité pour demander une prestation commune et négocier un meilleur tarif !

Depuis 2015 avec l’Ordonnance n° 2015-1737 du 24 décembre 2015 relative aux BEGES et aux audits énergétiques, les BEGES sont à réaliser tous les 4 ans comme les audits et non plus tous les 3 ans.

 

Etape 5 – Etaler mes audits pour un meilleur suivi

Astuce WinErgia: 80% = 20% x 4 ans

La réglementation impose d’auditer 80% de votre périmètre de facture tous les 4 ans, mais rien n’empêche d’étaler la réalisation des audits dans le temps.

C’est une opportunité pour négocier des audits moins chers ou de meilleure qualité.

Exemple 1 : audit transport en 2019 pour 50% de la facture, audit tertiaire en 2020 pour 30% de la facture énergétique

Exemple 2 : audit du réseau vapeur en 2019 pour 30% de la facture, audit des autres procédés en 2020

 

Etaler dans le temps permet d’assurer un meilleur suivi des plans d’actions qui découlent des audits.

D’une façon générale, cela permet de transformer une contrainte en opportunité.

En effet, l’étalement dans le temps vous permet de mieux suivre les audits, et de négocier de meilleures conditions financières.

L’accompagnement à la mise en place des actions permet d’amortir largement le coût de votre prestataire avec un temps de retour sur investissement rapide. Contrairement à l’audit, qui est réglementaire, l’accompagnement volontaire peut faire l’objet d’une aide de l’ADEME. Rapprochez-vous de votre contact ADEME local pour en savoir plus sur les aides disponibles dans votre région.

 

Etape 6 – je suis certifié ISO 14001, pourquoi ne pas me faire certifier ISO 50001 ?

Pour rappel le périmètre concerné par l’ISO 50 001 est exempté d’audit énergétique et retranché des 80%

Des opportunités existent pour financer la démarche (PRO-SMEn ATEE)

Pensez à faire réaliser un gap analysis qui vous permettra d’estimer le travail à fournir et l’investissement à réaliser pour vous faire certifier ISO 50 001 et ainsi choisir entre cette approche et la réalisation de l’audit énergétique réglementaire tous les 4 ans.

 

Pour en savoir plus sur ces programmes, consultez le site internet de l’ATEE ainsi que nos publications spécifiques sur le sujet sur notre site internet.

Pour les industriels, le programme de l’ATEE PRO-REFEI permet de former les référents énergie des sites et les accompagner sur leur site, tout en bénéficiant d’un financement par les CEE (Certificats d’Economie d’Energie).

Audric Lagriffoul
Directeur des Savoir-Faire
06.79.87.31.21
audric.lagriffoul@winergia.com

Envie d’en savoir plus ? Prenons contact !

Champs obligatoires. Vos données personnelles resteront strictement confidentielles & ne seront jamais divulguées à des tiers

Commentaires

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>