Commissioning – BENEFICES ET COÛTS DE LA DEMARCHE

Le commissioning ou commissionnement de bâtiment représente l’ensemble des tâches pour

  • mener à terme un projet de construction afin que le bâtiment atteigne les objectifs performanciels et fonctionnels contractualisés, et ainsi créer les conditions pour les maintenir
  • mettre à disposition des clients et/ou usagers la documentation et les instructions d’utilisation et de maintenance, incluant l’initiation ou même la formation des intervenants.

Beaucoup s’interrogent sur le choix de faire appel à un agent de commissionnement, engendrant un coût supplémentaire à votre projet de construction ou de rénovation.

Bénéfices et coûts ? Nous avons choisi aujourd’hui de vous faire bénéficier de nos nombreux retours d’expérience liées à cette démarche qualité, qui porte sur le bon déroulement d’un projet, de l’atteinte de sa performance énergétique et de sa bonne exploitation.

Les choix de conception pèsent sur toute la durée de vie du bâtiment !

Nous partons du simple postulat et de nos retours d’expériences pour vous indiquer qu’il est plus simple et moins onéreux de corriger des erreurs sur papier que sur le chantier !

 

Il est certes assez complexe de chiffrer les économies réalisées grâce au commissionnement. En effet, les bénéfices du commissionnement concernent :

  • La facture énergétique grâce à une installation globalement plus efficace et performante
  • Les économies non-énergétiques dues à l’amélioration du confort des occupants du bâtiment
  • Moins de réserves à la réception, certains auteurs retrouvent plus de marge
  • Moins de plaintes des usagers, réduction du temps à la gestion des litiges : le temps c’est de l’argent
  • Amélioration de la pérennité des équipements
  • Amélioration du confort et de la qualité de vie au travail, cela devient un sujet majeur et sont les objectifs des labels Well et OsmoZ

Abordons les bénéfices du commissionnement

Les bénéfices sont nombreux et de natures variées en fonction des acteurs : promoteur, propriétaire, locataire, exploitant, entreprise, etc…

Vous êtes malgré tout commissioneux-sceptique ? Les retours d’expériences de nombreux pays durant plus de treize années de mission sur des projets de nature différente ne sont plus à mettre en doute, et c’est une réalité que nous vivons aussi tous les jours.

Les bénéfices chiffrés (données internationales)

Sur l’amélioration globale du projet 

  • Les demandes en modification en cours de chantier sont réduites de 87%
  • Les rappels des entreprises en GPA (Garantie de Parfait Achèvement) baissent de 90%
  • Le coût total de la construction diminue de 4 à 9%

(source : Joy Altwies «Information from a Commissioning Process Case History”)

Sur les économies générées

  • Les économies d’énergie : 0,2 à 2,1 €/m²/an
  • Les économies non énergétiques : 2,5 à 74,8 €/m²/an

(source : « The CostEffectiveness of Commercial-Buildings Commissioning”, Lawrence Berkeley National Laboratory)

Sur les projets liés aux bâtiments existants,

le « rétro-commissioning sur des projets nationaux

et internationaux » 

1 à 5 €/m²/an d’économie sur les consommations d’énergie (échantillon de 100 bâtiments)

  • 5% à 15% pour l’électricité
  • De 1% à 23% pour le gaz

Avec une période de retour sur investissement inférieure à 2 ans.

(source : AEE – Association of Energy Engineers)

Nos retours d’expériences

Voici quelques retours d’expériences sur les économies générées et les non-qualité évitées lors des différentes phases d’un projet, en phase conception, travaux, à la mise au point et à la réception.

Surdimensionnement évité

Gain de 500 Keuros sur le budget d’investissement de 210 M€

Coût de la mission de commissionnement : 120 K

La mission est rentabilité en une réunion !

Lot CVC par la MOE

A la recture des pièces écrites, les consommations énergétiques d’une PAC nous semblaient importantes, à l’analyse de son mode de fonctionnement les cycles courts apparaissent régulièrement. Nous avions une PAC Inverter de 150 kW de puissance sans ballon tampon.

Nous proposons la règle de 14l/kW de tampon, l’ajout de cet équipement pour un coût du ballon 2000 litres installé : 2 500 €

Résultats mesurés :

1200 € d’économie d’énergie par an
Amélioration de la pérennité de l’installation

ROI de 2 ans

Energies fatales

Récupération d’énergie sur un projet de RIE d’une surface de 1000 m² préparant 600 repas par jour.

L’investissement est estimé à 10 000 €

L’énergie économisée est de 14 500 kWh, soit une économie de 1200 € par an

ROI : 8 ans

Amélioration des paramètres de régulation

Dans un cadre plus général, en rétro-commissioning, nous avons pu faire bénéficier à nos partenaires de plus de 15% d’économie sur les factures énergétiques, par le simple fait d’améliorer les paramètres de régulation (sur 440 bâtiments tertiaires représentant 1,7 millions de m²).

Coûts d’inconfort

L’inconfort sur les lieux de travail génère une baisse de productivité et une augmentation des arrêts maladie.

Voici un exemple sur des sites sensibles de production d’électricité : lors de l’arrêt de tranche d’une centrale nucléaire, une journée de droit de retrait coûte 1M€ par jour de manque à gagner.

Pour des sites de vente, les salariés exercent ce même droit de retrait entraînant des pertes de chiffre d’affaires directes.

L’émergence en France des thèmes de la qualité de vie au travail sont en lien avec ces notions de productivité. Un chiffre à méditer (calculer) : coût de la perte de productivité = 0,6 € par degré-heure d’inconfort (source : GRIGNON-MASSE 2010)

Juridique

Pour finir ce bref aperçu, nous vous rappelons l’aspect juridique des conséquences de la non-qualité lors d’un projet, l’impropriété à destination.

Conformément à l’article 1792 du Code civil, le maître d’ouvrage peut obtenir la réparation des désordres compromettant la solidité de l’ouvrage ou affectant sa destination s’ils surviennent dans le délai de dix ans.

Pour mémoire, la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte a précisé la notion d’impropriété à destination en matière de performance énergétique.

Quels sont les coûts de la démarche de commissioning ?

Bien entendu, la démarche engendre des coûts. Dans le cadre de nos missions, nous avons pu établir des moyennes pour les missions réalisées auprès de gestionnaires de patrimoine majeurs.

Dans le cadre de rénovation des systèmes dans des bâtiments tertiaires, les missions portent sur la conception et la réalisation

Rénovation de systèmes - couts travaux et mission

Dans le cadre de construction de bâtiments tertiaires, lors de missions de conception, réalisation et exploitation

Périmètres : CVC, CFO, GTB et ECS

Construction batiment tertiaire -couts surface et montants

Voici un autre exemple de coûts au regard de l’ampleur, de la densité technique et des labels environnementaux visés.

Il s’agit d’un programme comportant une tour de bureaux et services et un tour dédiée à un hôtel 4 étoiles, pour une surface totale de 89000 m².

Le projet vise 4 certifications : RT 2012 -40%

  • NF HQETM suivant le référentiel “NF-Bâtiments Tertiaires Démarche HQE® – générique” Millésime 2015 Neuf-EXCELLENT
  • BREEAM® suivant le référentiel BREEAM NC 2016 avec un objectif à minima EXCELLENT
  • BEPOS Effinergie 2017
  • WELL suivant le mode de certification Core and Shell Developments
commissioning-perimetre

Technicité du lot CVC

sous-station eau surchauffée + eau glacée confort, groupe frigorifique à condensation par eau, plafonds rayonnants, planchers réversibles, ventilation double flux…

CFO/CFA

Ascenseurs à récupération d’énergie, groupe électrogène, détection fuites eau, GTB aboutie, …

Coût du commissioning du projet

moins de 1€/m²

Une autre approche vous permet d’estimer le coût d’une mission : 0,3 à 1,1% du montant du périmètre technique (lot CVC ou autre).

S’il ne fallait retenir qu’une chose  :

le commissionnement : tous les acteurs en profitent !

 

WinErgia stimule l’intelligence collective !

 

Marc FOURRE
Ingénieur d’Affaires
marc.fourre@winergia.com

Marc possède 12 ans d’expérience dans le domaine de l’amélioration de la performance énergétique. Certifié CBCP & CMVP, il met à disposition ses compétences dans la réalisation d’études de faisabilité Enr notamment sur la géothermie, les thermo-frigo pompes, le photovoltaïque, stockage et hybridation des installations.

Il réalise également des missions de commissionning et de rétro-commissionning ainsi que des missions d’audits sur des hôtels privés et bâtiments tertiaires.

Commentaires

    Laisser un commentaire

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    L’actualité de la performance énergétique

    Inscrivez-vous à notre Newsletter