Remise en route des bâtiments
Les leçons à tirer de la crise sanitaire

La remise en route progressive des installations CVC (chauffage, ventilation et climatisation) est un casse-tête pour les mainteneurs, devant faire face à un taux d’occupation des bâtiments réduits, débouchant sur une gestion des usages énergétiques différente de celle connue avant le confinement.

Comment éviter la surconsommation de ses usages énergétiques et mettre en place des solutions pérennes en cas de situation similaire ?

Partir à la « chasse au gaspi », vers un management respectueux de l’énergie.

La crise sanitaire a révélé nos faiblesses sur la gestion des usages énergétiques

La crise sanitaire que nous avons vécue a bouleversé nos habitudes et a révélé, dans les établissements et les entreprises, des lacunes dans la gestion des installations énergétiques.

En effet, malgré le confinement, les bâtiments ont continué à consommer. Des équipements ont continué à tourner inutilement, les équipes n’étaient pas préparées à gérer les modifications des réglages des usages significatifs, dans ce contexte d’urgence sanitaire.

Le déconfinement permet un retour progressif dans les locaux et nécessite la mise en place de mesures pour vos installations de ventilation, que nous vous avons partagé récemment dans nos préconisations :

Nos experts ont constaté sur de nombreux sites que le chauffage avait fonctionné dans des bureaux pendant la période de confinement, engendrant un surcoût de consommation inutile pour le locataire ou le propriétaire.

D’autres sites ont également le réflexe de relancer leurs installations à l’identique à la période avant le confinement.

Deux situations qui sont malheureusement le reflet d’un manque de préparation à ces situations de mise à l’arrêt  et de redémarrage des locaux en situation d’urgence.

Perte du savoir-faire et méconnaissance des usages énergétiques

Cette crise sanitaire nous a donné une leçon quant à la gestion de nos usages énergétiques, décrivant une absence de gestion raisonnée des usages en cas d’évènement imprévu, mais également lors de la remise en route des équipements.

La gestion des réglages requiert des compétences et une connaissance du bâtiment, elle nécessite des réajustements, parfois minimes, mais qui ont un impact direct sur les coûts financiers. Le temps est loin du mainteneur à demeure qui connaissait toutes ses installations pour les avoir connues au début de leur mise en route. L’accroissement des multi-fonctions ou la délégation de la gestion à des prestataires externes, engendre souvent une perte du suivi historique du bâtiment, par manque de temps ou de moyens.

Remettre les « compteurs à zéro » est souvent la seule solution pour reprendre en main ses installations et les comprendre. La sensibilisation aux usages énergétiques est nécessaire pour assurer le suivi de son bâtiment au quotidien et lors de crise majeure, mais aussi pour ajuster leurs réglages au taux d’occupation dans le tertiaire et d’utilisation dans l’industrie.

Le DiagFlashNRJ® pour une vision pragmatique de ses usages

Il y aura toujours des bâtiments qui nécessiteront des investissements plus ou moins lourds, et des études techniques permettent d’étudier la meilleure solution, pour répondre au besoin des occupants et à celui du propriétaire.

Nous souhaitons vous parler ici de la première étape à toute reprise d’activité ou modification d’usages. Il existe en effet des solutions simples et efficaces pour réduire sa consommation énergétique sans investissement et, ainsi redémarrer ou reprendre en main ses usages énergétiques après une période de confinement, ainsi qu’assurer un suivi permanent pour éviter toute situation de gaspillage énergétique malgré l’urgence.

Crise sanitaire, mais aussi prise en main de bâtiment, changement d’occupants, autant de paramètres qui impactent et impacteront vos consommations.

Manque de temps, gestion décentralisée de la maintenance, absence de suivi, les raisons sont longues pour justifier les dérives liées aux surconsommations. Il suffirait pourtant de peu de choses pour mettre en place un suivi pragmatique de votre consommation énergétique.

Le DiagFlashNRJ® est un diagnostic énergétique pragmatique.

Chez WinErgia, ce diagnostic est réalisé en une journée pour un bâtiment tertiaire et peut durer jusqu’ à 3 jours, en fonction de la taille du site et du process dans l’industrie.

Chaque bâtiment est unique et prôner des résultats sans visite est un non-sens. Le diagnostic énergétique permet de mettre en lumière des actions sans investissement et qui permettent de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 12% en moyenne pour un bâtiment qui n’a jamais fait l’objet d’un rétro-commissionnement.

Quel que soit le bâtiment, nous détectons une moyenne de 20 actions à mettre en place pour des ROI inférieurs à 1 an.  L’amortissement de la prestation est généralement de moins de 8 mois.

Cette vision externe de la situation va permettre d’initier des démarches et de sensibiliser les collaborateurs impliqués dans le suivi du plan d’action.

Le post-confinement est d’autant plus impactant pour les usages énergétiques, ce diagnostic permet ainsi de faire un point sur vos installations, sans engager de frais d’investissements. Il est préférable de l’associer avec un suivi d’une année, permettant d’éviter les dérives, de sensibiliser les utilisateurs et les usagers, et de mettre en place une organisation interne pour gérer les crises majeures, et se préparer à des mises à l’arrêt/reprises rapides d’activité.

Comprendre le fonctionnement de ses installations, les situations qui vont impacter les réglages pour optimiser la consommation énergétique, suivre son bâtiment pour un usage respectueux de l’énergie, voici les solutions qui vont permettre de faire face à une nouvelle crise sanitaire et sortir de celle que nous avons vécue, avec les outils et les compétences indispensables à la gestion du bâtiment.

Bastien Blervaque
Bastien BlervaqueIngénieur d'affaires - Responsable Produit DiagFlashNRJ®
Lire plus
Depuis 2017 chez WinErgia à Lyon, je réalise des audits énergétiques tertiaires et industriels de bâtiments ainsi que les calculs réglementaires et les le Simulations Thermique Dynamique. Je réalise également le commissionnement de projet tertiaires et industriels.
Vous souhaitez en discuter ?

Vous pourriez aimer

Gestion du bâtiment et crise du COVID-19 : se diriger vers un automatisme rationnel de ses installations CVC

Décret tertiaire : parution de l’arrêté “méthode”


Certificats d’économies d’énergie : le guide CEE des activités tertiaires

Commentaires

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

L’actualité de la performance énergétique

Inscrivez-vous à notre Newsletter