Audit énergétique réglementaire – Seconde période

Vous avez réalisé votre audit énergétique obligatoire en 2015, et vous vous interrogez sur le déroulement de votre prochain audit ?

Préparation – Déroulement – Nos solutions pour tirer profit de la réglementation.

Rappelons le contexte

La règlementation impose, pour les entreprises qui ne sont pas des PME, de réaliser un audit énergétique tous les 4 ans afin de répondre aux objectifs de la Directive Européenne 2012/27/CE transposée en France par la Loi Ddadue – loi n° 2013-619 du 16 juillet 2013 – portant Diverses Dispositions d’Adaptation au Droit de l’Union Européenne.

La première période fixait comme date limite de réalisation des audits le 5 décembre 2015. Une dérogation avait été accordée pour permettre une remise des rapports d’audits le 30 juin 2016. 65% de la facture énergétique d’un Siren concerné devaient être audités.

Ce qui change pour cette deuxième vague

La nouveauté est que, pour cette campagne d’audits et pour les suivantes, le périmètre devant être audité doit couvrir 80% de la facture énergétique du SIREN.

Que vérifier avant de lancer votre audit énergétique réglementaire ?

En 4 ans un site évolue : changement de locataire, nouvelle chaîne de production, modification des moyens de production CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation) pour ne citer que quelques exemples.

Les profils de consommations évoluent ainsi que les usages significatifs. En effet, le coût des équipements et les technologies ont évolués ainsi que le coût des énergies permettant désormais des temps de retours acceptables alors qu’ils ne l’étaient pas 4 ans auparavant.

Il est donc nécessaire de repasser du temps pour avoir une vision de qualité sur les évolutions ou non des consommations énergétiques et des indicateurs de performance du site.

Comment se déroule le second audit énergétique ?

Le deuxième audit n’est pas une simple mise à jour du rapport d’il y a 4 ans.

C’est un audit à part entière

Le nouvel audit se déroule ainsi :

La réunion de lancement

Elle doit permettre de faire le point sur les évolutions des sites et d’identifier les nouveaux projets afin de définir conjointement la stratégie et les priorités de l’audit, en reprenant les éléments du rapport d’audit réglementaire (sur les sites ayant été audités en 2015).

Les visites de sites

Les visites de sites permettent de :

  • Valider ou non les hypothèses du précédent rapport sur les postes qui sont considérés ne pas avoir évolué,
  • Comprendre pourquoi certaines actions proposées n’ont pas été mises en œuvre
  • Creuser d’autres pistes d’amélioration qui n’ont pas été explorées lors de l’audit précédent ou sur les nouveaux projets

Ces visites ont pour objectif :

  • de constituer le nouveau bilan énergétique du site,
  • de comparer l’évolution de ce bilan à la situation de référence définie par le premier audit
  • de retravailler éventuellement des indicateurs de performance
  • de proposer un nouveau plan d’actions.

En conclusion, l’expérience montre que, plus on connait un site,  plus on trouve des pistes d’économies et mieux on comprend son fonctionnement.

Les sites que nous accompagnons réalisent des économies tous les ans et nous trouvons régulièrement des pistes d’économies.

Sur le même sujet

Commentaires

    Laisser un commentaire

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    L’actualité de la performance énergétique

    Inscrivez-vous à notre Newsletter