• Audit énergétique obligatoire – seconde période

    Audit énergétique réglementaire – Seconde période

    Vous avez réalisé votre audit énergétique obligatoire en 2015, et vous vous interrogez sur le déroulement de votre prochain audit ?

    Préparation – Déroulement – Nos solutions pour tirer profit de la réglementation.

    Rappelons le contexte

    La règlementation impose, pour les entreprises qui ne sont pas des PME, de réaliser un audit énergétique tous les 4 ans afin de répondre aux objectifs de la Directive Européenne 2012/27/CE transposée en France par la Loi Ddadue – loi n° 2013-619 du 16 juillet 2013 – portant Diverses Dispositions d’Adaptation au Droit de l’Union Européenne.

    La première période fixait comme date limite de réalisation des audits le 5 décembre 2015. Une dérogation avait été accordée pour permettre une remise des rapports d’audits le 30 juin 2016. 65% de la facture énergétique d’un Siren concerné devaient être audités.

    Ce qui change pour cette deuxième vague

    La nouveauté est que, pour cette campagne d’audits et pour les suivantes, le périmètre devant être audité doit couvrir 80% de la facture énergétique du SIREN.

    Que vérifier avant de lancer votre audit énergétique réglementaire ?

    En 4 ans un site évolue : changement de locataire, nouvelle chaîne de production, modification des moyens de production CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation) pour ne citer que quelques exemples.

    Les profils de consommations évoluent ainsi que les usages significatifs. En effet, le coût des équipements et les technologies ont évolués ainsi que le coût des énergies permettant désormais des temps de retours acceptables alors qu’ils ne l’étaient pas 4 ans auparavant.

    Il est donc nécessaire de repasser du temps pour avoir une vision de qualité sur les évolutions ou non des consommations énergétiques et des indicateurs de performance du site.

    Comment se déroule le second audit énergétique ?

    Le deuxième audit n’est pas une simple mise à jour du rapport d’il y a 4 ans.

    C’est un audit à part entière

    Le nouvel audit se déroule ainsi :

    La réunion de lancement

    Elle doit permettre de faire le point sur les évolutions des sites et d’identifier les nouveaux projets afin de définir conjointement la stratégie et les priorités de l’audit, en reprenant les éléments du rapport d’audit réglementaire (sur les sites ayant été audités en 2015).

    Les visites de sites

    Les visites de sites permettent de :

    • Valider ou non les hypothèses du précédent rapport sur les postes qui sont considérés ne pas avoir évolué,
    • Comprendre pourquoi certaines actions proposées n’ont pas été mises en œuvre
    • Creuser d’autres pistes d’amélioration qui n’ont pas été explorées lors de l’audit précédent ou sur les nouveaux projets

    Ces visites ont pour objectif :

    • de constituer le nouveau bilan énergétique du site,
    • de comparer l’évolution de ce bilan à la situation de référence définie par le premier audit
    • de retravailler éventuellement des indicateurs de performance
    • de proposer un nouveau plan d’actions.

    En conclusion, l’expérience montre que, plus on connait un site,  plus on trouve des pistes d’économies et mieux on comprend son fonctionnement.

    Les sites que nous accompagnons réalisent des économies tous les ans et nous trouvons régulièrement des pistes d’économies.

    Pascal Lesage
    Développement
    pascal.lesage@winergia.com

    Sur le même sujet

    Lire la suite
  • Framatome-Audit énergétique réglementaire

    FRAMATOME
    Audit énergétique REGLEMENTAIRE

    Sites de Chalon sur Saône et Sully sur Loire

    Projet

    Audit énergétique
    NF EN 16 247-1 et 2

    Année

    2018

    Lieu

    Chalon sur Saône (71)
    Sully sur Loire (45)

    Type de bâtiment(s)

    Tertiaire et Industrie

    Objectif de notre client

    Framatome réalise des activités de conception, de fourniture, de construction, d’entretien et de modernisation de chaudières nucléaires, ainsi que des activités de conception et de fabrication du combustible.
    Dans le but de répondre à l’obligation d’audit énergétique réglementaire, la société FRAMATOME a souhaité réaliser un audit énergétique de ses sites de Chalon sur Saône et de Sully sur Loire.
    L’enjeu de FRAMATOME est de perpétuer le management de l’énergie grâce aux actions identifiées dans les résultats de l’audit énergétique, des travaux d’isolation thermique sur certains bâtiments, de porte rideau et de changement de producteur thermique ont déjà été réalisés.

    Solution WinErgia

    L’objectif est de délivrer un rapport répondant aux principes suivants :

    • Approprié au domaine d’application, aux objectifs,
    • Exhaustif : afin de définir l’objet audité et l’organisme,
    • Représentatif : en vue de recueillir des données fiables et pertinentes,
    • Traçable : pour permettre de remonter à l’origine des données et d’en tracer le traitement,
    • Utile : pour inclure une analyse coût-efficacité des opportunités d’économies énergétiques identifiées,
    • Vérifiable : pour permettre à l’entreprise de surveiller que les objectifs correspondants aux opportunités d’amélioration de l’efficacité énergétique mise en
    oeuvre sont atteints.

    La répartition énergétique a permis d’identifier et de définir le poids des usages énergétiques. Le programme hiérarchisé des préconisations fournit un scénario de réalisation des actions d’économies sur les sites, prenant en compte les critères de hiérarchisation définit par l’entreprise.

    Retour d’expérience

    Lire la suite
  • Formation Commissioning

    Formation COMMISSIONING

    Projet

    Formations en inter-entreprises
    Formations en intra-entreprise

    Années

    2018 – 2019

    Nombre de stagiaires

    12 stagiaires maxi par session

    Durée/Nombre d’heures

    2 jours

    Coût de la prestation

    600 Euros HT/jour/stagiaire
    en inter entreprises

    Objectif de cette formation

    Cette formation s’adresse à tous les acteurs du bâtiment qui souhaitent maîtriser la qualité de la réalisation et du bon déroulement de leurs projets

    • La démarche de commissionnement
    • Etre capable de constituer mon équipe de commissionnement
    • Initier les objectifs de performance et le plan de commissionnement
    • Le rôle de l’agent de commissionnement en phase de conception
    • Les vérifications en phase exécution et réception
    • Contenu du rapport de commissionnement : exemple cas fil rouge
    • Parachever les réglages
    • Etude de cas
    • Les référentiels HQE/LEED/BREEAM, le référentiel canadien, la bibliographie
      en France (COSTIC, guides MAP, ADEME, …)

    Retour d’expérience

    « La formation a été réalisée « sur mesure » afin de répondre aux attentes spécifiques de Certivéa qui est organisme de formation.
    Très bonne appréhension de nos attentes et donc du rôle de auditeurs à qui nous sous-traitons des missions. La posture de l’auditeur et ses particularités ont bien été comprises et prises en compte pour cette formation.
    Il ressort des retours de la part des personnes formées que les cas pratiques étaient très adaptés et éclairants.»

     

    Karine TOUTANT

    Responsable du Service Ingénierie Intervention et Support Certivea

     

    Lire la suite
  • Norme ISO 50001 v:2018 – Quelles évolutions majeures depuis la v:2011 ?

    La norme ISO 50001, restée dans sa version initiale depuis 2011, a évolué l’été dernier vers une nouvelle version 2018 parue le 21 août 2018.

    Si vous souhaitez vous engager dans une démarche de certification ISO 50001, plusieurs solutions s’offrent à vous jusqu’au 20 août 2021.

    Que faire si je veux être certifié ISO 50001 ?

    Pour ce qui concerne les modalités d’application :

    • La nouvelle version 2018 est applicable dès sa parution.
    • La version 2011 est toujours en vigueur jusqu’au 20 /08/2021.

    Pour de nouvelles démarches de certification, il vous est possible :

    • soit de mettre en place le système directement en v:2018
    • soit de débuter en v:2011. Dans ce cas le certificat sera valable jusqu’au 20/08/2021, il sera nécessaire de basculer en v:2018 avant cette date butoir.

    Pour les entreprises certifiées en version 2011, le passage en version 2018 peut se faire lors d’un audit externe (avant le 20/08/2021).

     

    Adoption du standard HLS

    La structure de la nouvelle version de la norme ISO 50001 :v2018 devient de type High Level Standard (HLS). Cette structure est commune aux normes relatives aux systèmes de Management.

    La version 2018 de la norme ISO 50001 comprend désormais 10 chapitres communs aux normes ISO 14001 et ISO 9001.

    Ainsi cette standardisation de structure cumule les avantages suivants :

    • La création de Systèmes Intégrés est facilitée,
    • Les termes et définitions sont revus et sont désormais communs sur les 3 référentiels ISO 140001, ISO 9001 et ISO 50001.

     

    Décryptage des évolutions de structure entre la norme ISO 50001:v2011 et ISO 50001:v2018

    Structure de la version 2011 et les exigences associées :

    Le tableau suivant présente les paragraphes de la version 2011 et la comparaison avec les exigences de la v :2018.

     L’objectif est d’ancrer le Smé dans l’organisme

     4.1 et 4.2 Comprendre le contexte de l’organisme (analyse des enjeux internes et externes et des besoins et attentes des parties intéressées)

    V :2011

    Le domaine d’application et le périmètre du SMÉ devaient être définis et documentés.

    V :2018

    Le domaine d’application et le périmètre du SMÉ doivent être définis sur la base d’une analyse globale de l’environnement en lien avec la performance énergétique dans lequel l’organisme évolue.

     Le fonctionnement du système ne repose plus seulement sur le représentant de la Direction

     5.3 Renforcer le Leadership et l’engagement de la Direction

    V :2011

    La direction devait démontrer son engagement et les missions de son représentant étaient listées.

    V :2018

    La notion de représentant de la direction a disparu au profit de la mise en place d’une équipe de management de l’énergie, avec des missions comparables.

     Prise en compte des risques et opportunités dès la planification

     6.1 Planifier après avoir identifié les risques et les opportunités

    V :2011

    La planification énergétique devait inclure une revue des activités susceptibles d’impacter la performance énergétique. L’organisme devait mener à bien des actions préventives.

    V :2018

    La planification doit prendre en considération les risques et opportunités identifiés pour prévenir et réduire les effets indésirables et assurer l’amélioration continue de la performance énergétique et du SMÉ.

     Une meilleure prise en compte des facteurs influents et facteurs statiques

     6.5 Établir la situation énergétique de référence et définir les indicateurs de performance énergétique

    V :2011

    La consommation de référence est à définir.

    V :2018

    La situation énergétique de référence et les indicateurs de performance énergétique doivent être ajustés avec les facteurs pertinents. La situation énergétique doit être révisée en cas de modification importante des facteurs statiques.

     Pouvoir mesurer la performance énergétique en fonction des facteurs statiques et facteurs pertinents

      6.6 Planifier la collecte des données énergétiques

    V :2011

    La mise en place d’un plan de mesurage était exigée dans la phase de vérification.

    V :2018

    La collecte des données est demandée dès la phase de planification. L’organisme doit définir et mettre en œuvre un plan de collecte des données énergétiques qui incluent, entre autres, les facteurs statiques et les facteurs pertinents.

     S’assurer de l’évolution de la performance énergétique

     3.4.6 – 10.2  Améliorer en continu la performance énergétique

    V :2011

    L’organisme devait déterminer les moyens à mettre en œuvre pour obtenir l’amélioration continue de la performance énergétique et du SMÉ.

    V :2018

    Une définition de l’amélioration de la performance énergétique et un nouveau chapitre spécifique à l’amélioration continue ont été ajoutés. L’organisme doit déterminer les moyens à mettre en œuvre et démontrer l’amélioration continue de la performance énergétique.

    Nous espérons que ces éléments vous ont permis de comprendre les évolutions majeures de la nouvelle version 2018 de la norme ISO 50001. Si des interrogations persistent, nous répondrons volontiers à toutes questions posées dans les commentaires.

     

    Patrick Pécastaing
    Regional Manager
    Patrick.pecastaing@winergia.com

    Ingénieur (ESIP), Patrick possède 22 ans d’expérience en bureau d’Etudes. Spécialiste en audits énergétiques, auditeur ISO 50001 et formateur, il a piloté des projets d’audits (tertiaires et industriels) et de mise en place de Smé pour des grands comptes. Il a également réalisé des missions de validation de performances en industrie (cogénération, turbines vapeur, chaudières biomasse).

    Sur le même sujet

    Pour aller plus loin

     

    Le nouveau dispositif de formation PROREFEI pour devenir Référent énergie en industrie propose dans son programme une séquence liée au management de l’énergie. Cette formation, destinée aux industriels, peut être à 100% financée par le dispositif des CEE, sous conditions spécifiques.

    Lire la suite
  • SNECMA – Audit énergétique réglementaire

    SNECMA
    Audit énergétique REGLEMENTAIRE

    71 Boulevard de Valmy – 92700 COLOMBES

    Projet

    Audit énergétique NF EN 16 247-1 et 3

    Année

    2015

    Lieu

    2 sites dans les départements
    77 et 94

    Type de bâtiment(s)

    Pôle d’études et d’essais Industrie

    Objectif de notre client

    La société SNECMA a sollicité WinErgia pour la réalisation des audits énergétiques réglementaires des sites de Villaroche (77) – pôle d’études et d’essais et Corbeil (94) – usinage et assemblage des pièces et des sous-ensembles pour les moteurs aéronautiques civils et militaires produits par Snecma.

    Sur les deux sites une attention particulière doit être portée sur la production, la distribution et l’utilisation du chauffage, du froid et de l’air comprimé.

    Une attention particulière est également portée sur la GTC des deux sites pour notamment regarder les consignes et les horaires de fonctionnement des équipements pilotés par celle-ci.

    Retour d’expérience

    Les audits énergétiques sur les 2 sites ont permis de constater que l’ensemble des contrats de fourniture d’énergie est revue et négocié annuellement par les services achats de SNECMA, ce qui contribue à la maîtrise des coûts malgré la hausse constante de la fiscalité.

    Selon l’orientation stratégique choisie par l’entreprise il convient d’engager des actions sur l’énergie électrique et le gaz naturel pour réaliser des économies financières et diminuer l’impact carbone.

    Une vérification des comptages a été jugée essentielle.

    WinErgia a également constaté que la puissance souscrite est surdimensionnée par rapport aux besoins usuels d’un des sites.

    Lire la suite
  • SNCF IMMOBILIER – AMOA – Pilotage et suivi des audits énergétiques réglementaires

    SNCF IMMOBILIER
    Pilotage et suivi des audits energetiqueS reglementaires

    10 Rue Camille Moka- CS 20012- 93212 La Plaine Saint-Denis

    Projet

    AMOA Audits énergétiques réglementaires
    Pilotage et suivi des audits énergétiques réglementaires

    Année

    2015-2016

    Lieu

    Territoire français

    Type de bâtiment(s)

    Directions Immobilières/ Bâtiments Energies (gares & connexions)/Gares/ Technicentres

    Objectif de notre client

    Dans le cadre de l’application de la loi DDADUE, SNCF a confié à WinErgia la finalisation du Cahier des Charges de la prestation d’audits réglementaires, le suivi de la consultation, l’évaluation des entreprises retenue.

    WinErgia a accompagné le Chef de Projet dans l’animation, le pilotage et le suivi des parties prenantes SNCF ainsi que des prestataires qui réalisent les audits.

    Le rôle de WinErgia est de s’assurer de la capacité des contributeurs internes SNCF de disposer et de fournir les éléments nécessaires à alimenter les audits en amont du démarrage de la prestation d’audit.

    En ce qui concerne les prestataires qui réalisent les audits, WinErgia s’est assuré de la bonne exécution de l’audit dans le respect des délais, du format de restitution préétabli, de la synthèse réglementaire (annexe III du Décret et Arrêté du 16 novembre 2014) de l’audit et du coût de réalisation contractualisé.

    Solution WinErgia

    La mission proposée comprend 4 phases :

    Phase 1 : Finalisation du Cahier des charge de réalisation des audits et lancement de la consultation
    Phase 2 : Analyse des offres
    Phase 3 : Accompagnement du chef de projet pour le lancement et le suivi des audits
    Phase 4 : synthèse.

    Les avantages de la démarche

    • Un gain de temps par l’externalisation via un acteur connaissant parfaitement la règlemention et la mission
    • Des audits de meilleure qualité grâce à une préparation en amont des sites (sensibilisation, collecte documentaire etc…)
    • Un respect des délais réglementaires avec un AMO assurant le lien entre tous les acteurs tout au long des phases du projet
    • Des économies financières avec des audits calibrés et parfaitement adaptés au besoin de la SNCF
    Lire la suite
  • ATD Quart Monde – Audit énergétique et accompagnement

    ATD Quart Monde
    MECENAT DE COMPETENCES

    8 Route de Vaux À Epluches – 95540 Méry-sur-Oise

    Projet

    Audits énergétiques et accompagnement au Centre
    International de Méry sur Oise
    (95)

    Année

    2018 et 2019

    Lieu

    Méry-sur-Oise (95)

    Type de bâtiment(s)

    Logement, hébergement  ponctuel, restaurant,  animations

    Surface

    1870 m²

    Objectif de notre client

    Fondé en 1957, ATD Quart Monde lutte depuis 61 ans contre la pauvreté et l’exclusion.
    Garant de l’argent qui lui est confié par ses donateurs ou par ses financeurs publics et privés, le mouvent porte une grande attention à l’économie de ses moyens et donne la priorité aux actions contre l’extrême pauvreté et l’exclusion.
    Dans cet esprit, ATD Quart Monde cherche à éviter tout gaspillage et à identifier les domaines où il pourrait optimiser l’usage de ses ressources. Parmi ces optimisations,  ATD Quart Monde a identifié le secteur de l’énergie.

    Solution WinErgia

    Dans le respect de nos valeurs, nos équipes ont proposé leur soutien dans ce projet sous forme de mécénat de compétences.

    Ce soutien se matérialise par des prestations d’audit, de recommandations et d’accompagnement à la mise en oeuvre, en fonction des moyens mobilisables par WinErgia.

    Après les visites, la première étape a été d’établir un état des lieux de la facturation énergétique.

    L’importance de surveiller ses consommations énergétiques de façon très pointue permet d’éviter tout dérapage. Cette intervention a fortement motivée les équipes  présentes sur le terrain, car il s’agit d’un poste budgétaire conséquent.

    Ces audits ont permis de travailler sur 3 axes prioritaires :

     

    • Surveiller l’ensemble des réglages de l’ensemble de nos équipements
    • Remettre à plat tous nos contrats
    • Travailler sur l’isolation des bâtiments avec l’oeil d’un professionnel
    • Réduire le nombre de prestataires et globaliser les contrats.

    Après la phase audits, WinErgia a travaillé avec les équipes d’intendance sur des sujets plus pointus et techniques, dont la renégociation des contrats gaz et électricité. Un meilleur rendement de la géothermie a permis également de réaliser une économie de 5 Keuros.

    Une seconde phase d’audit énergétique approfondi est en cours, orienté NF EN 16247, qui va permettre de détecter des bouquets de travaux avec des investissements lourds allant jusqu’à la rénovation du bâti.

    Lire la suite
  • EURENCO-Audit énergétique réglementaire

    EURENCO
    Audit énergétique REGLEMENTAIRE

    30 Avenue Carnot – 91300 MASSY

    Projet

    Audit énergétique de 2 sites industriels suivant NF EN 16247-3

    Année

    2015

    Lieux

    Sorgues (84) et Bergerac (24)

    Type d’établissements

    sites industriels

    Objectif de notre client

    EURENCO est spécialisée dans la synthèse chimique et la transformation de molécules énergétiques à savoir le développement, fabrication et le développement d’une large gamme diversifiée de matériaux énergétiques de pointe pour les marchés de la défense et du commerce.

    La société EURENCO a sollicité WinErgia pour la réalisation des audits énergétiques réglementaires de ses 2 sites de Sorgues (84) et BERGERAC (24), suivant les normes NF EN 16247-1 et 16247-3.

    Ses objectifs étaient de :
    • répondre à l’exigence réglementaire d’audit énergétique
    • identifier des potentiels d’économies d’énergies sur ses 2 sites
    • structurer sa démarche via un plan d’économie d’énergie

    Retour d’expérience WinErgia

    WinErgia a préconisé une amélioration du système de comptage énergétique :

    Pour cet investissement estimé à 65 Keuros, l’économie annuelle estimée est de 400 Keuros sur un ROI inférieur à 1 an.

    WinErgia a  également préconisé le lancement d’une consultation  pour la fourniture, l’exploitation d’une centrale d’air comprimé adaptée aux besoins d’un site, en y incluant une clause de performance énergétique : soit une économie annuelle estimée 130 Keuros selon nos hypothèses et calculs.

    Lire la suite
  • Démontrer sa performance énergétique

    DEMONTRER SA performance energetique

    Données de consommation énergétique – Indicateurs de performance

    Situation de référence

    sont les outils qui permettront de démontrer les économies et les réductions de consommation énergétique

     

    WinErgia vous invite à sa prochaine webconférence gratuite VENDREDI 1er FEVRIER 2019 de 11h à 11h45

    AU PROGRAMME DE VOTRE WEBCONFERENCE

    Le tableau de bord : un outil de communication interne et externe

    La mesure : les données nécessaires à l’établissement d’une référence et d’un KPI

    Collecte des informations : complexité et clés de compréhension

    Importance du choix de la situation de référence : Loi ELAN, CPE, SMEn

    Indicateurs de performance : adapter ses besoins à son site et/ou établissement – Définir des indicateurs pertinents

    Questions/Réponses

    Je vous attends vendredi 1er février 2019 à 11h. afin de vous présenter les solutions et répondre à vos questions.

    A bientôt !

    Pascal Lesage
    Développement
       pascal.lesage@winergia.com

     

    Pascal possède 30 ans d’expérience dans le métier de l’efficacité énergétique. 

    A l’écoute des besoins de ses clients en adaptant en permanence les prestations pour y répondre au mieux, il assure la Direction de tous les projets stratégiques de WinErgia.

    Lire la suite
  • Période de chauffe

    PERIODE DE CHAUFFE – 4 ASTUCES SIMPLES POUR REDUIRE VOTRE CONSOMMATION ENERGETIQUE

    Nos experts vous délivrent ici 4 astuces simples à mettre en pratique lors des périodes de chauffe.

    Il existe souvent des solutions simples et efficaces pour réduire votre consommation énergétique. Les avez-vous toutes mises en pratique ?

    1-Planifiez

    Créez une check-list des paramètres à optimiser en chaufferie par grand froid.

    Vérifiez la qualité d’eau du réseau de chauffage, les filtres, l’équilibrage, la présence d’air dans les réseaux : autant de points de contrôle qui, s’ils ne sont pas gérés suffisamment en amont, peuvent se transformer en véritable cauchemar.

    2-Optimisez les réduits

    Contrairement à une fausse idée reçue, l’énergie liée à la remise en confort du chauffage le lundi matin est inférieure par rapport aux économies de la nuit. Nos mesures le confirment.

    Le réduit permet de limiter le besoin de chauffage tout en évitant de descendre trop bas en température d’ambiance (généralement 12°C), notamment pour éviter tout risque de condensation sur le plancher ou les murs.

    3-Impliquez davantage les occupants

    Nos positions de travail très statiques ne facilitent pas le ressenti de confort thermique en hiver. Il est important de faire comprendre la distinction entre « j’ai froid », qui traduit une perception du confort par rapport aux conditions ambiantes, à l’activité physique, au métabolisme, et « il fait froid » qui traduit un problème de chauffage.

    Pour cela des thermomètres à fins pédagogiques avec affichage sont utiles à mettre en place dans les bureaux.

    4-Retour en fonctionnement nominal

    Si des points de consigne ont été modifiés sur vos régulations ou si vous avez mis à disposition quelques convecteurs électriques d’appoint, il ne faut pas oublier de planifier un retour à la situation normale pour ne pas constater de dérives importantes sur les factures.

    Analysons ces pratiques dans le détail …

    La première étape consiste, bien sûr, à analyser quotidiennement sa consommation énergétique ; disposer d’une télé-relève facilite grandement la tâche, sinon il faudra effectuer des relevés d’index pour mieux piloter ses équipements.

     

    Création d’une check-list des paramètres à optimiser en chaufferie

    Avec le réchauffement climatique, nous assistons à de plus en plus de semaines anormalement chaudes, suivies de semaines anormalement froides. Cela implique un pilotage plus délicat des installations.

    Les exploitants jonglent souvent avec les réglages pour arriver à « caler » le bâtiment. Il est important de leur demander de tracer les modifications effectuées et de créer 2 procédures écrites, voir 3, de réglage du bâtiment : une pour l’hiver, une pour l’été, et voire une pour la mi-saison. Sur ces fiches il faudra retrouver l’ensemble des points de contrôle et des réglages à appliquer à chaque période de l’année (exemple : position vannes change-over, paramétrage free cooling CTA à activer ou désactiver selon la saison, etc.).

     

    Contrairement à une fausse idée reçue, le réduit de chauffage permet de réelles économies de l’ordre de 20% sur votre chauffage (énergie nécessaire à la remontée en température le matin comprise)

    La facture énergétique globale augmente chaque année, mais il est facilement possible de la réduire de 20% en appliquant des réduits. D’ailleurs, le saviez-vous ? C’est une obligation inscrite dans le Code de la Construction et de l’Habitation :

    Article R*131-21 Code de la Construction et de l’Habitation

     

    Les équipements sont dimensionnés pour fonctionner suivant une température de -5°C à -10°C en période de chauffe ; les bureaux d’études rajoutent à cela +20% afin de permettre la relance du bâtiment à la suite d’un arrêt.

    La remise en fonction du chauffage en confort n’est donc bien souvent pas un problème, à condition de veiller à optimiser les horaires (par exemple remise en service plus tôt le lundi matin que les autres jours de la semaine). L’objectif est d’éviter d’avoir des phénomènes de condensation dans le bâtiment qui se produiront dès que la température des parois sera trop faible et peuvent engendrer des risques de moisissures.

    WinErgia conseille une température ambiante de 12°C en objectif cible, légèrement supérieure aux 8°C de la réglementation, pour éviter tout risque. Cette valeur est à adapter selon le niveau d’isolation du bâtiment et son inertie.

     

      

    Impliquez davantage les occupants

    Il faut faire comprendre aux occupants leur rôle dans l’optimisation énergétique et la perception du confort.

    Le confort est impacté par des paramètres sur lesquels il est possible d’agir tels que la température ambiante, le rayonnement des parois froides, l’humidité relative, et d’autres sur lesquels les occupants sont acteurs : l’habillement mais aussi l’activité physique.

    Les personnes qui viennent travailler à vélo ou à pieds par exemple n’auront pas la même perception du confort que ceux qui viennent en voiture. Nous ne sommes pas tous égos également sur le métabolisme et il faut garder en tête que même les normes sur le confort thermique partent du principe qu’il y a toujours un pourcentage d’insatisfaits, le tout est d’en avoir le moins possible, mais l’objectif 0 est utopique.

    Impliquer les occupants est le facteur important de réussite. Les ajustements sont acceptés à cette condition. Si l’on dispose d’une télé-relève sur ses consommations journalières, il est possible de quantifier l’économie réalisée et d’en faire part aux occupants en les sensibilisant, les informant sur les tonnes de CO2 non rejetées, l’impact environnemental joue un rôle positif.

     

    Retour en fonctionnement nominal

    Enfin, modifier les réglages de régulation ponctuellement pour faire face à une vague de froid intense est toujours possible et indispensable dans certains cas. Mais attention à prévoir « un retour à l’état de fonctionnement nominal » par exemple avec une check list des réglages à rétablir et le nombre de radiateurs d’appoint à récupérer avec leur emplacement, le tout associé à une date précise.

    Il est rappelé également que les VMC ont pour objectif principal d’évacuer l’humidité du bâtiment générée par l’occupation, et assurer 25 m3/h d’air neuf par occupant présent. Quand le bâtiment est vide, il n’est donc pas nécessaire de ventiler (sauf cas très particulier de bâtiment ancien avec des parois qui sont assujetties à des problèmes de remontée d’eau par capillarité par exemple ou semi-enterré). La consommation électrique représente généralement 1/5 de l’énergie économisée. La vraie économie est celle sur les précieuses calories que vous gardez dans le bâtiment plutôt que de les extraire toute la nuit et le week-end, c’est autant d’énergie thermique en moins à réinjecter le matin.

    Sur le même sujet

    Lire la suite

Vous avez un projet ? Nous pouvons y répondre.

Je prends rendez-vous :

Champs obligatoires. Vos données personnelles resteront strictement confidentielles & ne seront jamais divulguées à des tiers