• PROREFEI – Le nouveau dispositif de formation référent énergie industrie

    Nous avions annoncé cet été le lancement du programme de formation PROREFEI, visant à former 3000 référents énergie d’ici fin 2020.

    Ce programme est enfin prêt et a débuté cet automne, avec déjà de nombreux stagiaires inscrits au MOOC d’une journée.

    Ce programme de formation PROREFEI est ouvert aux salariés des entreprises des filières industrielles, selon les dispositions de la convention PROREFEI, ayant en charge la compétence « énergie » dans l’entreprise ou souhaitant l’acquérir. Sont notamment concernés les responsables de production, de maintenance, de travaux neufs, les responsables QSE, HSE ou encore le chef d’entreprise ou le directeur d’usine ayant cette fonction de référent énergie.

    Les coûts pédagogiques sont financés par le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) (1) suivant un plafond lié à l’effectif de l’entreprise : à hauteur de 100% pour les entreprises de moins de 300 salariés et 50% pour les autres (2)

    (1) dans la limite des plafonds fixés par le Programme et à condition que le stagiaire réalise les parcours en totalité
    (2) dans la limite de 3 salariés pris en charge par entreprise (SIREN).

    Un stagiaire, employé d’une entreprise industrielle dont les effectifs sont inférieurs à 300 salariés, pourra ainsi être financé entièrement pour sa formation

    A noter que cette formation reste ouverte à tous, même si les conditions requises de financement ne répondent pas aux exigences du programme. L’entreprise devra par conséquent financer entièrement la prise en charge de la formation.

     

    Un programme unique en son genre et axé réussite du stagiaire

    • Un MOOC d’une journée
    • 2 jours de formation en présentiel
    • Un accompagnement personnalisé du stagiaire par un formateur accompagnateur

     

    Qui pilote le programme PROREFEI ?

    La DGEC (Direction Générale de l’Energie et du Climat) et l’ATEE (Association Technique Energie Environnement) en est le porteur.

    L’’ADEME intervient en tant que contributeur du programme.

    Les financeurs sont EDF et TOTAL MARKETING France.

     

    Quels sont les objectifs du programme PROREFEI ?

    • Former les personnes en charge de la gestion de l’énergie dans les entreprises pour en faire de véritables référents énergie qui seront à même de concevoir, mettre en place et coordonner des actions permettant d’améliorer la performance énergétique de leurs sites.
    • Créer un réseau de référents énergie qui auront accès notamment aux retours d’expérience de l’ensemble de la communauté et à une veille technique et réglementaire.

     

    Les exigences requises pour bénéficier du dispositif CEE

    Nous vous rappelons que cette formation est ouverte à tous, même aux entreprises qui ne s’inscrivent pas dans les exigences requises par le dispositif, le financement sera pris en charge par l’entreprise dans ce cas.

    Pour bénéficier du dispositif :

    Pour les entreprises de +250 salariés soumises à l’obligation d’audit énergétique réglementaire, il faudra délivrer à l’organisme de formation sélectionné (OF) les éléments d’information du rapport d’audit, ainsi que l’attestation de dépôt sur la plateforme ADEME ou si elles ont opté pour la certification ISO 50001, la preuve de la certification.

    Pour les entreprises de moins de 250 salariés, l’entreprise devra réaliser ou faire réaliser un pré-diagnostic ou audit de son entreprise à partir des données disponibles et les transmettre à l’OF.

    Ces éléments permettront ainsi d’optimiser la phase d’accompagnement post-formation présentielle. Les OF sont bien sûr soumises à l’obligation de confidentialité quant au contenu de ces documents.

    Formulaire à compléter par l’entreprise

     

    Si je veux m’inscrire ?

     12 organismes de formation sont habilités par l’ATEE à dispenser la formation PROREFEI et proposent des sessions sur l’ensemble du territoire français. https://www.pro-refei.org/organismes

    Pour 2018, WinErgia vous propose une session à Lyon les 19 et 20 décembre 2018.

    Le choix de l’organisme de formation est à réaliser au plus tôt, le stagiaire doit au préalable participer au MOOC d’une journée lui délivrant une attestation de capacité pour intégrer les 2 journées de présentielles.

     

    En quoi consiste l’accompagnement PROREFEI ?

    A l’issue de cette inscription, hormis les formalités habituelles liées à la formation, l’organisme de formation prendra contact pour organiser le processus d’accompagnement, qui doit se dérouler dans les 6 mois après la date d’inscription au MOOC.

    L’objectif de cet accompagnement est de soutenir le stagiaire individuellement en situation de travail pour

    • mettre en œuvre concrètement au sein de son entreprise, des méthodes et bonnes pratiques d’économie d’énergie.
    • Rendre opérationnelles les connaissances théoriques acquises lors du MOOC et de la formation en présentiel.

    Une réunion de travail, sur site, entre le stagiaire, la direction de l’entreprise et le formateur-accompagnateur est organisée après la formation présentielle.  Lors de cette réunion sont présentés différents points parmi lesquels une analyse du pré diagnostic/diagnostic/ISO 50001, les thématiques de formation souhaitées par le stagiaire, le plan d’actions, le plan d’accompagnement, en cohérence avec les objectifs de l’entreprise. Une visite de site est réalisée.

    Des points d’étapes sont définis avec le stagiaire pour l’orienter et le conseiller dans la réalisation du plan d’actions de travail défini initialement.

    Une réunion de restitution sera menée par le stagiaire avec l’appui du formateur-accompagnateur auprès de la direction de son entreprise. Lors de cette réunion sont présentés notamment le bilan des actions menées et à venir, les économies d’énergie directes/indirectes immédiates et à venir et les pistes pour aller plus loin.

     

    Que doit faire mon entreprise ?

    • L’entreprise contacte un OF habilité qui lui expliquera en détail le parcours
    • Elle réalise avec l’appui de l’OF, l’inscription du stagiaire et le dossier de prise en charge à envoyer à l’OPCA
    • Elle établit avec l’OF le planning de sessions de formation, du MOOC, et la période de l’accompagnement, dont la réunion de cadrage
    • Elle informe les acteurs internes de l’entreprise concernés (Direction, encadrement, salariés…) de l’implication du (des) stagiaire(s) dans le programme PROREFEI et tout au long du parcours de la mise en œuvre des actions et préconisations en matière d’efficacité énergétique
    • Elle signe la charte d’engagement
    • Elle organise la disponibilité du stagiaire pour le MOOC, la formation présentielle et l’accompagnement ; met à disposition la documentation utile
    • Elle réalise et/ou fait réaliser un pré diagnostic ou l’audit réglementaire avant le stage présentiel ou la certification ISO 50001
    • Elle participe à la réunion de cadrage de la formation-accompagnement en situation de travail et définie avec le stagiaire et le FA les actions à conduire en veillant à la cohérence avec les objectifs stratégiques de l’entreprise
    • Elle suit et accompagne les actions d’économies d’énergie proposées
    • Elle participe à la réunion de restitution de l’accompagnement

     

     Que dois-je faire en tant que stagiaire ?

    • Suivre le MOOC et valider le questionnaire final et les sessions de formation présentielles obligatoires et complémentaires
    • Réaliser ou faire réaliser le pré diagnostic ou diagnostic énergétique avant le stage présentiel le cas échéant
    • Préparer et participer à la réunion de cadrage de la formation-accompagnement en situation de travail
    • Préparer et animer la réunion de restitution avec l’appui si nécessaire du formation-accompagnateur
    • Être accompagné dans la mise en œuvre du plan d’actions
    • Mobiliser les responsables des différents services de production, maintenance, achats, ressources humaines… pour mettre en œuvre les actions
    • Rendre compte de mon action
    • Participer et contribuer au réseau des référents énergie sur la plateforme d’animation de l’ATEE
    • Mettre en œuvre des actions concrètes avec l’appui du formateur-accompagnateur

    Audric Lagriffoul
    Je suis Directeur des Savoir-Faire et Responsable Formation chez WinErgia.
    J’anime depuis 2015 la formation Référent Energie en Industrie et accompagne de nombreux industriels et gestionnaires de patrimoine dans l’optimisation de leur performance énergétique.

    formation@winergia.com

    Lire la suite
  • Loi ELAN – Collecter vos données de consommation énergétique

    LOI ELAN – collecter VOs donnees de CONSOMMATION ENERGETIQUE

    Le projet de loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dit projet de loi Elan approuvé le 16 octobre 2018 par le Sénat doit être maintenant promulgué avant la fin de l’année.

    Ce texte ne fait plus référence à une obligation de moyens mais impose une obligation de résultats.

    Tout bâtiment, partie de bâtiment ou ensemble de bâtiments soumis à l’obligation doit atteindre un niveau de consommation finale réduit de 40% en  2030, 50% en 2040 et 60% en 2050, par rapport à une consommation énergétique de référence qui ne peut être antérieure à 2010.

    Les données de consommations devront être saisies annuellement sur une plateforme informatique dès le 1er Janvier 2020.

    La détermination de la situation de référence est donc primordiale car c’est à partir de cette situation que les économies seront calculées.

    Il nous parait important de commencer dès maintenant à :

    Collecter les informations de consommations d’énergie finale de 2010 à maintenant

    Analyser ces données pour retenir la situation de référence

    Déterminer quelles économies vous avez déjà réalisées depuis cette année de référence pour commencer à mettre en place votre plan d’actions pour atteindre l’objectif à la première échéance

    Pascal Lesage
    Développement
    pascal.lesage@winergia.com

    Lire la suite
  • WebConférence ISO 50001

    ISO 50001 – Version 2018

    Un nouvel élan pour la performance énergétique et l’image de marques des entreprises


    Comment déterminer si votre entreprise est prête pour s’engager dans la certification ?

    WinErgia vous invite à sa prochaine webconférence gratuite VENDREDI 16 NOVEMBRE 2018 de 11h à 11h45

    AU PROGRAMME DE VOTRE WEBCONFERENCE

    L’ISO 50001 V.2018 : les évolutions majeures

     

    Débat : audit énergétique réglementaire et ISO 50001 : bénéfices et risques

     

    ISO 50001 et programme PRO-SMEn : comment profiter de l’aide financière  ?

     

    Démystifier la mise en oeuvre de l’ISO 50001 : les étapes pour réussir sa certification et les délais à respecter

     

    Les formations pour manager dans la durée sa stratégie d’optimisation énergétique
    (spécificités tertiaire et industrie).

     

    Questions/Réponses

    Je vous attends vendredi 16 novembre à 11h. afin de vous présenter les bénéfices et risques de l’évolution de la norme ISO 50001 et répondre à vos questions.

    A bientôt !

    Patrick Pécastaing
    Regional Manager
       patrick.pecastaing@winergia.com

    Lire la suite
  • Mécénat de compétences – Témoignage ATD Quart Monde

    MECENAT DE COMPeTENCES : ATD Quart monde TEMOIGNE

    WinErgia s’engage auprès d’ATD Quart Monde dans le cadre d’un mécénat de compétences et pour la réduction de leur consommation énergétique

    Fondé en 1957, ATD Quart Monde lutte depuis 61 ans contre la pauvreté et l’exclusion.

    Garant de l’argent qui lui est confié par ses donateurs ou par ses finançeurs publics et privés, le mouvement porte une grande attention à l’économie de ses moyens et donne la priorité aux actions contre l’extrême pauvreté et l’exclusion.

    Dans cet esprit, ATD Quart Monde cherche à éviter tout gaspillage et à identifier les domaines où il pourrait optimiser l’usage de ses ressources. Parmi ces optimisations, ATD Quart Monde a identifié le secteur de l’énergie.

    Dans le respect de nos valeurs, nos équipes ont proposé leur soutien dans ce projet sous forme de mécénat de compétences. Ce soutien se matérialise par des prestations d’audit, de recommandations et d’accompagnement à la mise en oeuvre, en fonction des moyens mobilisables par WinErgia.

    Marc Point et Frédéric Martin, responsables de l’intendance auprès de 3 bâtiments ERP situés dans le Val d’Oise, ont accepté de témoigner sur leurs retours d’expériences relatifs à ce mécénat de compétences.

     

    Comment s’est déroulée la mission ?

    Nous sommes arrivés chez ATD Quart Monde en 2017 et notre rôle au sein de l’organisation est de réduire les coûts de fonctionnement des bâtiments dont nous avons la charge.  Nous étions donc sur un terrain vierge, sans connaissance préalable de la situation antérieure des sites.

    Après les premières visites, la première étape a été d’établir un état des lieux de la facturation énergétique. WinErgia  nous a sollicité pour recueillir un maximum de données qu’ils ont saisis sur un fichier mis à notre disposition. Ce fût un travail important mais cela a permis d’y voir plus clair. En effet, il est primordial de faire un traçage régulier de ces informations. Nous avons été sensibilisés par les experts WinErgia sur ce sujet.

    L’importance de surveiller ses consommations énergétiques de façon très pointue permet d’éviter tout dérapage. Cette intervention nous a fortement motivée car il s’agit d’un poste budgétaire conséquent. Notre regard sur ce sujet est dorénavant différent, nous sommes sensibles aux tarifs de l’énergie et nous engageons désormais une campagne de modification de nos contrats, où nous avons trouvé 25 à 30% sur un poste de consommation énergétique !

    Ces audits nous ont permis de travailler sur 3 axes prioritaires :

    • Surveiller l’ensemble des réglages de l’ensemble de nos équipements.
    • Remettre à plat tous nos contrats
    • Travailler sur l’isolation des bâtiments avec l’oeil d’un professionnel

    Notre volonté est bien de réduire le nombre de prestataires et de globaliser les contrats..

    L’isolation demande de faire des choix d’investissements plus lourds et complexes à gérer, nous disposons de moyens financiers limités mais les conseils d’un expert nous permettent de choisir les solutions les plus pragmatiques en terme de retour sur investissement.

    En ce qui concerne les réglages, nous avons procédé à quelques ajustements et notamment pris l’initiative de réduire progressivement certaines températures dans nos bâtiments.

     

    Comment ce mécénat a été perçus en interne

    Il s’agit d’une volonté de la direction de s’engager dans la réduction de ses consommations énergétiques. Nous étions seuls dans ces 3 bâtiments à gérer l’intervention.

    Les occupants sont plus au moins sensibilisés au sujet, d’un bâtiment à un autre, de fortes disparités ont été constatées. Il est difficile également de sensibiliser une population qui est toujours différente. Les équipes bougent beaucoup dans notre groupe. Les actions de sensibilisation sont moins pérennes pour le site.

     

    Quel est votre retour d’expérience et les conseils que vous donneriez ?

    Les freins seraient le temps à accorder à ce sujet. Cela demande une grande rigueur mais les gains sont proportionnels à l’énergie que l’on y donne.

    Nous avons dû faire face à la réaction de certains de nos mainteneurs : « refaire les réglages et le paramétrage, je le fais déjà depuis 40 ans… » mais cela a permis d’y voir plus clair dans la relation avec nos prestataires. Au final, ceux qui sont ouverts à la discussion sont également ceux qui se sont déjà engagés dans un axe de performance énergétique.

    Faire appel à un prestataire extérieur à l’établissement permet aussi de découvrir de nouveaux aspects que l’on ne maîtrise pas dans notre quotidien. Cela permet le «coup d’oeil » extérieur pour détecter de nouvelles pistes d’actions d’économies d’énergie. Dans un premier temps, le suivi dans la durée permet d’établir une relation de confiance avec un suivi continu pour initier la démarche ; et dans un second temps, ce suivi peut s’espacer et permettre d’être informé du changement dans la législation, des évolutions technologiques…

     

    En quelques mots, qu’est-ce qui vous a plu chez WinErgia ?

    La qualité des personnes, des experts passionnés par leur métier et engagés dans le développement durable.

    Une maîtrise de la technique et la volonté de faire partager leurs connaissances.

     

    Et maintenant ?

    Après la phase audits, nous rentrons dans des sujets plus pointus et techniques : renégociations des contrats gaz et électricité.

    Nous découvrons une nouvelle facette de WinErgia, plus technique, alors qu’au début du mécénat, les orientations étaient plus simples, partaient du bon sens, moins onéreuses et qui ont permis par exemple d’obtenir un meilleur rendement de notre géothermie. Nous avons déjà réalisé une économie de 5K euros.

    Un audit énergétique approfondi a été confié à WinErgia, orienté NF EN 16247, qui va nous permettre de détecter des bouquets de travaux avec des investissements lourds allant jusqu’à la rénovation du bâti.

     

     

    ATD Quart Monde agit contre la pauvreté grâce aux dons que le mouvement reçoit. D’autres alternatives sont également possibles :

    Le mécénat financier
    Soutenir un projet, une action, par un don

    Le mécénat de compétences
    ATD Quart Monde accueille des professionnels autour d’un projet « citoyen » et autour de valeurs solidaires

    Le mécénat en nature
    Soutenir ATD Quart Monde en mettant à disposition des moyens matériels ou techniques utiles à son fonctionnement et ses actions.

    Pour tous renseignements, consulter le site https://www.atd-quartmonde.fr/

     

     

    Qu’ont pensé nos experts impliqués dans le mécénat de compétences ?

    C’est avec grand plaisir que j’ai pu accompagner les services généraux ATD Quart Monde. J’ai pu apprécier la grande implication de Messieurs Point et Martin et leur sensibilité pour les sujets environnementaux.

    J’ai été particulièrement motivé par la volonté commune de réduire les consommations énergétiques des sites d’ATD Quart Monde.

    Notre choix de continuer ce mécénat de compétences en 2018 tient à l’accueil des bénévoles et à l’état d’esprit des équipes qui est invariablement tourné vers les autres.

     

    Alexis Moisan
    Ingénieur Chargé d’Affaires

     

     

    Propos recueillis par Michelle Soulier
    Chargée Communication et Marketing
    tel. : 06.29.98.06.26 – michelle.soulier@winergia.com

    Lire la suite
  • Prenez les devants ! Anticipez votre audit énergétique réglementaire

    AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE – Prenez les devants !

    N’attendez pas le dernier moment pour réaliser votre audit énergétique réglementaire.

    Bien préparé et anticipé, cet audit vous permet de réaliser des économies et de transformer cette contrainte réglementaire en opportunité.

    Bientôt la prochaine vague d’audit énergétique obligatoire ! Pour ne plus la subir et boire la tasse, Audric Lagriffoul, Directeur des Savoir-Faire à WinErgia Marseille – vous dévoile quelques astuces pour transformer cette contrainte en une véritable opportunité.

    Prenez les devants et préparez votre audit ! Bien anticipé, il vous permettra de faire des économies.

    Les 6 étapes à franchir pour anticiper votre audit énergétique réglementaire

    1. Faire le point sur mon établissement et mes équipes
    2. Vérifier la date de réalisation de mon prochain audit
    3. Vérifier mon périmètre
    4. Optimiser et mutualiser en faisant réaliser les missions bilan de gaz à effet de serre et audit énergétique réglementaire par le même prestataire.
    5. Etaler mes audits
    6. Franchir le cap ISO 50001

    Rentrons dans le détail :

     

    Etape 1 – Faire le point sur mon établissement et mes équipes

    Vérifiez si vous êtes soumis ou non pour chacun de vos SIREN  :

    • Le chiffre d’affaire et le bilan, ou le nombre de salariés des différents SIREN concernés ont pu évoluer, la première chose à faire est de vérifier ceux qui sont toujours soumis.
    • En cas d’évolution au-dessus des critères (CA et bilan, ou effectifs), l’entreprise dispose de 6 mois pour effectuer son audit à partir du fait générateur de l’obligation.

     

    Etape 2 – Quand dois-je réaliser mon second audit énergétique réglementaire ?

    4 ans jour pour jour au maximum par rapport au précédent audit effectué

    Astuce WinErgia : Consulter régulièrement la plateforme dédiée du ministère de la transition écologique et solidaire ainsi que la plateforme de la DREAL:

    https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/audit-energetique-des-grandes-entreprises#e3

    Notamment la question / réponse du « quand » qui nous intéresse :

     

     

    Extrait du site du Ministère de la Transition écologique & solidaire concernant l’audit énergétique des grandes entreprises

     

     

     

    Etape 3 – Vérifier mon périmètre

    Evolution de l’activité ? Revente, acquisition, déménagement ? Tous ces évènements influent sur votre répartition de consommation énergétique.

    Exemple : vous avez externalisé votre transport, vous ne payez donc plus directement les factures énergétiques de carburant, ce périmètre n’est donc plus concerné par l’audit.

    Autre exemple : vous avez cédé un bâtiment de bureaux pour louer des locaux dans un bâtiment neuf dans lequel les factures énergétiques sont comprises dans les charges : là encore ce périmètre est désormais exclu de votre responsabilité vis-à-vis de l’audit.

     

    Des investissements prévus sur un site/procédé ?

    Fausse idée reçue : « auditer un bâtiment neuf qui répond aux dernières réglementations thermiques en vigueur ne sert à rien ».

    Bien au contraire, si les équipements n’ont pas été correctement réceptionnés/commissionnés, il y a de fortes chances que vos factures énergétiques soient beaucoup plus élevées qu’escompté, voire dans certains cas, plus élevées qu’avant travaux.

     

    Deuxième fausse idée reçue : « auditer un bâtiment que je vais totalement rénover ne sert à rien ».

    Bien au contraire, là encore, l’audit vous permettra d’établir un plan d’actions qui vous aidera dans vos choix d’objectifs de performance et de travaux. Il peut même servir de base à la consultation d’un Maître d’œuvre.

     

    Mon échantillonnage de la précédente campagne était optimisé pour avoir le prix d’audit le plus compétitif : au-delà du critère de prix, si peu d’actions ont été mises en œuvre, que la situation a peu évolué, il y a deux approches possibles :

    1. Refaire un audit sur un site déjà audité permettra d’approfondir certains éléments, pérenniser la démarche pour créer une dynamique avec le personnel / les occupants ;
    2. Eviter de choisir les mêmes sites que la première fois permet d’avoir une vue ou une représentation du parc plus précise.

     

    Etape 4 -j’ai un bilan gaz à effet de serre à réaliser prochainement

    Les données d’entrées (factures énergétiques) sont similaires, c’est une opportunité pour demander une prestation commune et négocier un meilleur tarif !

    Depuis 2015 avec l’Ordonnance n° 2015-1737 du 24 décembre 2015 relative aux BEGES et aux audits énergétiques, les BEGES sont à réaliser tous les 4 ans comme les audits et non plus tous les 3 ans.

     

    Etape 5 – Etaler mes audits pour un meilleur suivi

    Astuce WinErgia: 80% = 20% x 4 ans

    La réglementation impose d’auditer 80% de votre périmètre de facture tous les 4 ans, mais rien n’empêche d’étaler la réalisation des audits dans le temps.

    C’est une opportunité pour négocier des audits moins chers ou de meilleure qualité.

    Exemple 1 : audit transport en 2019 pour 50% de la facture, audit tertiaire en 2020 pour 30% de la facture énergétique

    Exemple 2 : audit du réseau vapeur en 2019 pour 30% de la facture, audit des autres procédés en 2020

     

    Etaler dans le temps permet d’assurer un meilleur suivi des plans d’actions qui découlent des audits.

    D’une façon générale, cela permet de transformer une contrainte en opportunité.

    En effet, l’étalement dans le temps vous permet de mieux suivre les audits, et de négocier de meilleures conditions financières.

    L’accompagnement à la mise en place des actions permet d’amortir largement le coût de votre prestataire avec un temps de retour sur investissement rapide. Contrairement à l’audit, qui est réglementaire, l’accompagnement volontaire peut faire l’objet d’une aide de l’ADEME. Rapprochez-vous de votre contact ADEME local pour en savoir plus sur les aides disponibles dans votre région.

     

    Etape 6 – je suis certifié ISO 14001, pourquoi ne pas me faire certifier ISO 50001 ?

    Pour rappel le périmètre concerné par l’ISO 50 001 est exempté d’audit énergétique et retranché des 80%

    Des opportunités existent pour financer la démarche (PRO-SMEn ATEE)

    Pensez à faire réaliser un gap analysis qui vous permettra d’estimer le travail à fournir et l’investissement à réaliser pour vous faire certifier ISO 50 001 et ainsi choisir entre cette approche et la réalisation de l’audit énergétique réglementaire tous les 4 ans.

     

    Pour en savoir plus sur ces programmes, consultez le site internet de l’ATEE ainsi que nos publications spécifiques sur le sujet sur notre site internet.

    Pour les industriels, le programme de l’ATEE PRO-REFEI permet de former les référents énergie des sites et les accompagner sur leur site, tout en bénéficiant d’un financement par les CEE (Certificats d’Economie d’Energie).

    Audric Lagriffoul
    Directeur des Savoir-Faire
    06.79.87.31.21
    audric.lagriffoul@winergia.com

    Envie d’en savoir plus ? Prenons contact !

    Champs obligatoires. Vos données personnelles resteront strictement confidentielles & ne seront jamais divulguées à des tiers
    Lire la suite
  • WebConférence GTB

    GTB – GESTION TECHNIQUE DE BATIMENT

    Gestion Technique de Bâtiment
    €, MWh, Confort, Temps
    Quelle approche pour maximiser vos gains ?

     

    WinErgia vous invite à sa prochaine webconférence gratuite VENDREDI 12 OCTOBRE 2018 de 11h à 11h45

    AU PROGRAMME DE VOTRE WEBCONFERENCE

     

    La GTB pour les nuls
    Présentation de la GTB, un équipement comme un autre et pourtant un formidable outil !

     

    Quelles sont les sources de gains ?
    Des gains économiques, mais également d’autres leviers mal connus et des atouts différenciants

     

    Les approches à retenir pour la réussite d’un projet dans le neuf ou l’existant
    Garantir les gains en réussissant son projet de GTB

    Je vous attends vendredi 12 octobre à 11h.

    afin de vous présenter les solutions pour maximiser vos gains grâce à votre GTB ,

    et répondre à  l’ensemble de vos questions.

     

    A bientôt !

    Cédric AUDRY
    Regional Manager
       cedric.audry@winergia.com

    Lire la suite
  • Cet automne : vos solutions pour réduire votre facture énergétique

    Cet automne, adoptez les bonnes pratiques pour reduire votre consommation energetique

    Savez-vous qu’optimiser vos équipements énergétiques en mi-saison permet de réduire efficacement votre facture énergétique globale et d’allonger la durée de vie de vos équipements ?

    Audric Lagriffoul – Directeur des Savoir-Faire à WinErgia Marseille – nous explique les différentes solutions pour y parvenir.

    Vos 4 bonnes pratiques faciles à mettre en oeuvre

    1  Analyser quotidiennement sa consommation énergétique : disposer d’une télérelève facilite grandement la tâche, sinon il faudra effectuer des relevés d’index pour mieux piloter ses équipements.

    Une solution simple et efficace :  gagner une semaine de chauffe peut équivaloir jusqu’à 5% de la facture énergétique de chauffage.

    Faire comprendre aux occupants la nécessité de tolérer des dérives : un peu de fraîcheur le matin à l’arrivée des occupants peut vite permettre une optimisation de sa facture énergétique annuelle. Même si cela semble évident, amener un pull ou une veste au travail n’est pas toujours acquis pour tout le monde, il est difficile d’abandonner ses habitudes estivales…

    Dans les zones plus au nord du bâtiment, mettre à disposition des appoints électriques, quelques jours ou quelques semaines, permet de ne pas remettre en route l’ensemble des installations du bâtiment. Il fait souvent froid au rez-de-chaussée et très chaud aux étages.

    Analysons ces pratiques dans le détail …

    L’automne, ainsi que le printemps, sont des saisons difficiles à gérer pour le mainteneur, qui doit faire face aux ressentis des occupants. Avec le réchauffement climatique, nous assistons à de plus en plus de semaines anormalement chaudes, suivies de semaines anormalement froides. Cela implique de jongler entre le mode chauffage, et potentiellement climatisation, nécessitant un pilotage plus délicat sur ces périodes.

    Les gestionnaires de patrimoine, les collectivités, le résidentiel sont les plus impactés par la démarche, les industriels dans le cadre de leurs bâtiments administratifs.

    C’est à l’automne et au printemps que le rendement des équipements est le plus mauvais car ils sont peu chargés.

     

    La facture énergétique globale augmente chaque année, mais il est facilement possible de la réduire en réagissant sur les périodes intermédiaires. Le pilotage délicat des équipements, avec souvent l’inertie du passage entre le mode « chaud » et le mode « froid », génère des insatisfactions au niveau du confort des occupants. Et si la solution était finalement de tout couper pendant ces périodes ?

    Réduire votre facture énergétique de cette façon permet aussi d’allonger la durée de vie de vos équipements. En effet, ces derniers sont sous-chargés sur ces périodes, et enchaînent des cycles de marche/arrêt important, ce qui dégrade fortement leur rendement.

    Les équipements sont dimensionnés pour fonctionner suivant une température de -5°C à -10°C en période de chauffe, et 35°C en été ; les bureaux d’études rajoutent à cela +20% afin de permettre la relance du bâtiment suite à un arrêt.

    Ces équipements sont donc programmés pour des températures extrêmes et fonctionnent par conséquent à des taux de charge très faibles en mi-saison, le rendement se dégrade fatalement et la facture énergétique globale est supérieure à ce qu’elle devrait être.

     

    Face à cela, plusieurs solutions sont possibles, de la solution sans investissement à des moyens plus élaborés :

    La première étape consiste, bien sûr, à analyser quotidiennement sa consommation énergétique ; disposer d’une télé-relève facilite grandement la tâche, sinon il faudra effectuer des relevés d’index pour mieux piloter ses équipements.

    Une solution simple et efficace : gagner une semaine de chauffe peut équivaloir jusqu’à 5% de la facture énergétique de chauffage.

    Il faut faire comprendre aux occupants la nécessité de tolérer des dérives :  un peu de fraîcheur le matin à l’arrivée des occupants peut vite permettre une optimisation de sa facture énergétique annuelle. Même si cela semble évident, amener un pull ou une veste au travail n’est pas toujours acquis pour tout le monde, il est difficile d’abandonner ses habitudes estivales…

    Dans les zones plus au nord du bâtiment, mettre à disposition des appoints électriques quelques jours ou quelques semaines permet de ne pas remettre en route l’ensemble des installations du bâtiment (plus économique que de tout remettre en service mais évidemment bien moins que de mettre un pull…). Il fait souvent froid au rez-de-chaussée et très chaud aux étages.

     

    Impliquer les occupants est LE facteur important de réussite

    Ces ajustements sont acceptés à condition d’impliquer les occupants dans la démarche. Si l’on dispose d’une télé-relève sur ses consommations journalières, il est possible de quantifier l’économie réalisée et d’en faire part aux occupants en les sensibilisant, les informant sur les tonnes de CO2 non rejetées, l’impact environnemental joue un rôle positif.

    On le constate lorsque les entreprises s’engagent dans le CUBE 2020. Ce concours, organisé par l’IFPEB (Institut français pour la performance du bâtiment) incite les utilisateurs des bâtiments candidats à s’engager pendant une année à réduire leur consommation énergétique et mobiliser leurs équipes sur l’enjeu des économies d’énergie. Des actions de sensibilisation sont menées sur place (affichage et demi-journées de formation…) auprès des utilisateurs pour que chacun adopte un comportement éco-responsable sur son lieu de travail. Chaque mois la consommation énergétique des différents bâtiments participants est collectée sur une plateforme dédiée. Elle est ensuite comparée à leur consommation historique pour mesure leurs économies (https://cube2020.org/concours-developpement-durable/cube-2020).

    La sensibilisation, et l’implication de tous, dans un challenge national permet de réaliser des économies conséquentes, c’est sur le terrain que les personnes font remonter les anomalies et proposent des solutions.

    Pour aller plus loin…

     

    Si vous disposez de budget d’investissement, il existe désormais sur le marché des systèmes intelligents intégrant la fonction optimiseur de relance. Nous avons pu tester un de ces système chez notre client  : pour une chaufferie dans le sud de la France, aux pieds des Pyrénées, le logiciel ne relance pas la chaufferie (chaudières mais aussi pompes, etc…) dès que la température reste au-dessus de +10C° le week-end. Des économies énergétiques de l’ordre de 40 à 50% sur le chauffage du bâtiment ont été relevées !

    Si vous envisagez des travaux, la démarche de commissioning prend tout son sens. Nous constatons chaque jour des problèmes d’inconfort dans des boutiques avec de gros apports de chaleur. Les directions décident de rénover et procéder à des travaux de remplacement. Se faire assister pour étudier la faisabilité technique et optimiser, voire automatiser les équipements, permet un retour sur investissement non négligeable.

    Il existe ainsi différentes solutions de réduire sa facture et se faire accompagner permet d’accélérer le processus d’optimisation et d’amortir la dépense par des retours sur investissements quasi immédiats.

    WinErgia vous aide dans le choix de ses solutions. Nous avons toujours constaté des possibilités d’améliorations, voire des propositions qui se sont avérées plus que rentables pour le gestionnaire dans le cadre de gros projets d’investissements.

    Du DiagFlashNRJ® qui permet en 1 journée de déterminer les pistes d’amélioration énergétique d’un bâtiment, à l’optimisation de GTB ou au commissioning d’équipements ou de bâtiment simple ou complexe, WinErgia vous accompagne à toutes les étapes de votre projet.

    Et bien maintenant, qu’attendez-vous pour analyser votre facture énergétique annuelle et recenser l’ensemble des données dont vous disposez ?

     

    Audric Lagriffoul
    Directeur des Savoir-Faire
    06.79.87.31.21
    audric.lagriffoul@winergia.com

    Envie d’en savoir plus ? Prenons contact !

    Champs obligatoires. Vos données personnelles resteront strictement confidentielles & ne seront jamais divulguées à des tiers
    Lire la suite
  • SNCF IMMOBILIER – AMOA pilotage et suivi des audits énergétiques réglementaires

    SNCF DIRECTION IMMOBILIERE –
    AMOA

    Pilotage et suivi des audits énergétiques réglementaires

    Projet

    AMOA Audits énergétiques réglementaires
    Pilotage et suivi des audits
    énergétiques réglementaires

    Année

    2015-2016

    Lieu

    France métropolitaine

    Type de bâtiment(s)

    Directions Immobilières/
    Bâtiments Energies (gares &
    connexions)/Gares/ Technicentes

    Objectif de notre client

    Dans le cadre de l’application de la loi DDADUE, SNCF Direction de l’Immobilier a confié à WinErgia la finalisation du Cahier des Charges de la prestation d’audits réglementaires, le suivi de la consultation, l’évaluation des entreprises retenue.
    WinErgia a accompagné le Chef de Projet dans l’animation, le pilotage et le suivi des parties prenantes SNCF ainsi que des prestataires qui réalisent les audits.
    Le rôle de WinErgia est de s’assurer de la capacité des contributeurs internes SNCF de disposer et de fournir les éléments nécessaires à alimenter les audits en amont du démarrage de la prestation d’audit.
    En ce qui concerne les prestataires qui réalisent les audits, WinErgia s’est assuré de la bonne exécution de l’audit dans le respect des délais, du format de restitution préétabli, de la synthèse réglementaire (annexe III du Décret et Arrêté du 16 novembre 2014) de l’audit et du coût de réalisation contractualisé.

    Solution WinErgia

    La mission proposée comprend 4 phases :

    Phase 1 : Finalisation du Cahier des charge de réalisation des audits, et lancement de la consultation
    Phase 2 : Analyse des offres
    Phase 3 : Accompagnement du chef de projet pour le lancement et le suivi des audits
    Phase 4 : Synthèse.

    Retour d’expérience

    Les avantages de la démarche

    Un gain de temps, par l’externalisation via un acteur connaissant parfaitement la réglementation et la mission.

    Des audits énergétiques de meilleure qualité, grâce à une préparation en amont des sites (sensibilisation, collecte documentaire etc…).

    Un respect des délais réglementaires, avec un AMO assurant le lien entre tous les acteurs tout au long des phases du projet.

    Des économies financières, avec des audits calibrés et parfaitement adaptés au besoin de la SNCF.

    Lire la suite
  • Unibail-Rodamco – Audit énergétique réglementaire Centre Commercial Confluence à Lyon

    UNIBAIL RODAMCO – AUDIT ENERGETIQUE REGLEMENTAIRE

    Centre Commercial Confluence à Lyon

    Projet

    Audits énergétiques
    réglementaires suivant
    NF EN 16247-1 et 2

    Année

    2016

    Lieu

    Lyon

    Type de bâtiment(s)

    Centre commercial et parking Confluence

    Surface

    53000 m²
    1500 places de parking

    Objectif de notre client

    Depuis 2008, UNIBAIL-RODAMCO mène une politique d’efficacité énergétique sur l’ensemble de ses actifs français.
    Les objectifs de la mission étaient : 
    • Répondre à l’obligation réglementaire de réalisation d’un audit énergétique selon les normes EN 16247,
    • Faire un état des lieux de la performance du site dans le cadre de l’objectif de réduction de la consommation énergétique du groupe,
    • Cibler des axes d’amélioration à court, moyen et long terme pour intégration dans un contrat de performance énergétique dans le cadre de la maintenance multitechnique.

    Solution WinErgia

    La répartition énergétique permet d’identifier et de définir le poids des usages énergétiques.

    Le programme hiérarchisé des préconisations fournit un scénario de réalisation des actions d’économies sur le site prenant en compte les critères de hiérarchisation définis par l’entreprise.

    Retour d’expérience

    La mise en place des actions préconisées permet les économies suivantes :

    Lire la suite
  • BIOGEMMA – Audit énergétique réglementaire

    BIOGEMMA
    Audit énergétique REGLEMENTAIRE

    Site de Chappes – Puy de Dôme

    Projet

    Audit énergétique
    NF EN 16 247-1 et 3

    Année

    2015

    Lieu

    Chappes (63)

    Type de bâtiment(s)

    Usine de biotechnologie

    Objectif de notre client

    Biogemma est une entreprise de biotechnologie créée en 1997 par le rapprochement de deux groupes semenciers français : le groupe Limagrain et le groupe Euralis.
    Dans le but de répondre à l’obligation d’audit énergétique réglementaire en application des Décrets Ministériels 2013-1121 du 4 décembre 2013 et 2014-1393 du 24 novembre 2014, de réaliser des économies sur ses charges d’exploitations et de réduire son empreinte environnementale, la société Biogemma a souhaité réaliser un audit énergétique de son site de Chappes.
    Pour Biogemma, les objectifs de l’audit sont de quantifier les différents flux énergétiques, de les analyser et d’identifier les axes potentiels d’amélioration de la performance énergétique.

    Solution WinErgia

    Les principaux usages significatifs du site qui ont été audités sont les suivants : 

    • La production de chaud pour le chauffage des locaux et des compartiments de la serre,
    • La production de froid pour la climatisation des locaux et des compartiments de la serre,
    • L’éclairage des locaux techniques et des cultures pour la photosynthèse,
    • La ventilation,
    • Le traitement des déchets transgéniques.

    L’audit énergétique a permis de mettre en évidence des opportunités d’amélioration de l’efficacité énergétique du site.

    Les critères d’évaluation et de hiérarchisation des priorités de l’entreprise permettent d’établir un programme de mise en oeuvre des préconisations d’amélioration de l’efficacité énergétique.

    Chaque préconisation d’amélioration de la performance a fait l’objet d’une évaluation au regard des critères et priorités de l’entreprise.

    Retour d’expérience

    L’audit énergétique du site Biogemma de Chappes a permis de mettre en évidence vingt et une opportunités d’amélioration.

    Le gisement global d’économies identifié est d’environ 54 k€HT ce qui représente 23% de la facture énergétique du site.

    La grande majorité des actions identifiées a un temps de retour sur investissement nul ou inférieur à un an.

    Le gain potentiel le plus important concerne la mise en oeuvre d’un système de récupération de chaleur sur les extractions d’air de la serre. L’étude de faisabilité et du dimensionnement de la solution technique permettra de statuer sur la rentabilité de l’action.

    Lire la suite

Vous avez un projet ? Nous pouvons y répondre.

Je prends rendez-vous :

Champs obligatoires. Vos données personnelles resteront strictement confidentielles & ne seront jamais divulguées à des tiers